HISTOIRE DU MUSÉE

Sans les efforts d’un petit groupe de passionnés, ce musée n’aurait peut-être jamais existé. Le 1er mai 1911, l’antiquaire Jules Sambon vend aux enchères sa prestigieuse collection d’objets liés au monde du théâtre.

Un an auparavant, quelques hommes les plus en vue de Milan s’assoient à une table du Théâtre alla Scala : parmi eux, le librettiste et compositeur Arrigo Boito, l’artiste Lodovico Pogliaghi et Ettore Modigliani, le directeur de la Pinacoteca di Brera. Ils veulent ouvrir un musée et la collection Sambon pourrait être le point de départ idéal. Mais comment collecter la somme considérable de 450.000 lires qu’en veut l’antiquaire ?

L’État italien offre son aide et 50 autres particuliers organisent une collecte pour atteindre la somme. Tout semble prêt mais Sambon refuse l’offre : « une personne que je ne peux pas nommer, mais très puissante » veut sa collection. Il s’avère que cette figure mystérieuse est le millionnaire J.P. Morgan, l’une des hommes les plus riches et les plus puissants du monde.

Contre toute attente, les 3 hommes réussissent à convaincre le magnat de renoncer à son projet, forts du prestige du Théâtre alla Scala dans le monde. Moins de deux ans plus tard, le musée du Théâtre alla Scala ouvre ses portes dans l’ancien Casinò Ricordi, grâce à cette collection.