1913-2013. Un trésor centenaire

En 1911, à Paris, l’antiquaire Sambon mettait aux enchères un lot de reliques d’une valeur extraordinaire concernant la musique et le théâtre. En Amérique, le magnat John Pierpont Morgan essaya de se l’accaparer pour enrichir ses propres collections et constituer un musée théâtral auprès du Metropolitan Opera de New York alors qu’en Italie se créait un groupe courageux, soutenu par le gouvernement et par Victor Emanuel III. Les plus importants représentants de la bourgeoisie milanaise et du monde musical (le duc Uberto Visconti di Modrone, président du Théâtre de la Scala, Giacomo Puccini, Umberto Giordano, Arrigo Boito, le ténor Enrico Caruso, les éditeurs Ricordi et Sonzogno), lui livrèrent bataille et à la fin remportèrent la victoire. Ce premier lot marqua la naissance du Musée Théâtral de la Scala qui ouvrit ses portes pour la première fois en 1913.