Arturo Toscanini est né à Parme le 25 mars 1867. Le programme d’activités du Théâtre alla Scala, pour célébrer les 150 ans de la naissance et les 60 ans de la mort de ce grand chef d’orchestre, a été inauguré le 22 mars avec l’ouverture de l’exposition « Arturo Toscanini . La vie et la légende d’un maître immortel » organisée par Harvey Sachs et Franco Pulcini au MuseoTeatrale alla Scala et a culminé avec le concert dirigé le 25 mars par Riccardo Chailly. L’exposition (visite virtuelle) réalisée en collaboration avec Rizzoli Libri Illustrati, éditeur du livre du même titre rédigé par le professeur Marco Capra, a été possible (ainsi que la publication du livre et le vidéo) grâce au soutien exclusif de Salini Impregilo. Par ailleurs la précieuse collaboration avec les Archives Ricordi se poursuit, avec la création de l’appli qui compare les versions de Falstaff dirigée par Toscanini en 1937 et 1950.

 

Le Théâtre alla Scala et son musée ont ainsi voulu célébrer le directeur qui a porté le Théâtre à un nouveau niveau d’excellence musicale, selon les nouvelles conceptions du XXème siècle, et en même temps rendre hommage à l’homme fidèle aux idéaux démocratiques de Mazzini et de Garibaldi. Le perfectionnisme musical, la concentration sur le spectacle, l’engagement absolu dans l’exécution sont autant de thèmes liés à sa figure d’artiste et d’organisateur. Après Toscanini, la figure même du chef d’orchestre a changé dans l’imaginaire collectif et dans sa fonction au sein du Théâtre alla Scala mais aussi aux États-Unis et dans le monde. Son travail est également lié à l’introduction des répertoires symphoniques allemands parmi le public italien ; en fait, en 1930, Toscanini fut le premier chef d’orchestre d’école non allemande à diriger au Festival Wagner de Bayreuth.